Pas de péri-implantite autour d’un système d’implant en deux pièces : plus de preuves à long terme
 
Titre de l'image

09/03/2024

Pas de péri-implantite autour d’un système d’implant en deux pièces : plus de preuves à long terme

  • Aucune péri-implantite n’a été observée autour des implants dentaires en deux pièces Patent™ jusqu’à 12 ans [1]
  • Même les patients à risque n'ont présenté que des complications biologiques et prothétiques mineures.
  • Des données à long terme ont confirmé les résultats cliniques des implants dentaires en deux pièces Patent™ [1, 2].

Zurich, 15 février 2024 – Aucune péri-implantite jusqu’à 12 ans de suivi : c’est le résultat le plus remarquable d’une étude à long terme menée par l’Université de médecine de Graz (The International Journal of Oral & Maxillofacial Implants) [1]. Cette étude indépendante a confirmé, une fois encore, les résultats cliniques du système d’implant en deux pièces Patent (Zurich) [2]. L’équipe, dirigée par le Dr Sofia Karapataki, a recherché des complications biologiques chez 39 patients porteurs de 91 implants, après 5 ans et jusqu’à 12 ans de fonction.

Les complications biologiques telles que les infections des tissus mous et durs sont fréquentes autour des implants dentaires : la mucosite péri-implantaire affecte entre 43 % et 47 % des patients et 29 % des implants, évoluant vers la péri-implantite dans environ 50 % des cas [3, 4]. Or, la péri-implantite une fois installée est difficile à traiter et aboutit souvent à la perte de l’implant [5].

Les observations du Dr Karapataki et de son équipe contrastent totalement avec le tableau habituel de prévalence de la péri-implantite. En outre, elles viennent étayer celles d’une étude clinique, publiée fin 2022 dans Clinical Oral Implants Research, qui rapportait également qu’aucune péri-implantite n’avait été observée autour des implants Patent en deux pièces suivis pendant 9 ans [2].

100 % de réussite

Aucun des 91 implants de l’étude n’a dû être retiré. Il n’y a eu que des complications prothétiques et biologiques mineures. Les tissus mous étaient sains chez 36 patients (81 implants, figure 1). Seuls 3 patients (7,7 %, 9 implants) ont présenté des symptômes de mucosite péri-implantaire. Aucune périimplantite n’est survenue 5 à 12 ans après la pose de l’implant. Aucune perte osseuse n’a été observée, ou seulement une légère altération de l’os (moins de 0,7 mm), sur 85 implants. Sur les 6 autres, la perte osseuse marginale était supérieure à 0,7 mm, avec un maximum de 1,67 mm. Le système d’implant a donc montré des taux de survie et de réussite de 100 % [6, 7].

Figure 1 : Deux implants Patent
patent, dent, soin patent, dent, soin

Au début de l’étude (en haut) et lors de l’examen de contrôle à 7 ans (en bas) : les niveaux de tissus sont cliniquement stables et le volume des tissus mous a augmenté (d’après Karapataki et al. [1]).

Transposabilité à la pratique quotidienne

Ces résultats s’avèrent bien transposables à la pratique quotidienne de l’implantologie dentaire. Toutes les chirurgies ont été réalisées suivant des protocoles standards classiques. En effet, toutes les procédures chirurgicales et prothétiques, de même que les examens de suivi, ont eu lieu dans deux cabinets privés à Athènes et à Vienne. Il n’y avait pas de critères d’exclusion, hormis un âge minimum de 18 ans. L’étude a ainsi inclus des patients présentant des affections et problèmes de santé généraux (par exemple, syndrome de Down ou cancer), sous traitement médicamenteux de fond (par exemple, antihypertenseurs, antidépresseurs ou immunosuppresseurs), atteints de parodontite, possédant un biotype gingival fin ou, encore, des fumeurs. Les indications n’étaient pas non plus restreintes : les implants ont été placés dans le maxillaire ou la mandibule, dans le secteur antérieur ou postérieur, et une augmentation simultanée a été réalisée si nécessaire.

Les implants ont été placés entre 2009 et 2016 et le dernier examen de suivi a eu lieu en mai 2021. Initialement, 47 patients ont été traités avec 108 implants. Il en restait 39, avec 91 implants au total, pour l’examen final. La perte osseuse marginale, la profondeur de poche, le saignement au sondage sur quatre sites (mésial, distal, buccal et lingual) ainsi que l’hygiène bucco-dentaire (Simplified Oral Hygiene Index) [8] ont été enregistrés le jour du placement de l’implant et lors du dernier examen de contrôle.

« L’étude enregistre d’excellents résultats à long terme avec le système d’implant étudié, y compris sur des patients "en conditions réelles", que je traite tous les jours dans mon cabinet », conclut la Dr Karapataki. « Nous pouvons ainsi espérer qu’un plus grand nombre de traitements implantaires dans la pratique quotidienne n’entraîneront pas de péri-implantite. »

Pour en savoir plus sur les implants dentaires Patent™ et sa capacité prouvée à prévenir les péri-implantites, visitez les stands Patent au congrès Best of Implantology (le 21 mars à Paris) et au congrès Euro Implanto (du 4 au 6 avril à Nice).

De plus amples informations sur Patent sont disponibles sur le site www.mypatent.com

Bibliographie

1. Karapataki S, Vegh D, Payer M, Fahrenholz H, Antonoglou GN. Clinical performance of twopiece zirconia dental implants after 5 and up to 12 years. Int J Oral Maxillofac Implants 2023;38(6):1105-1114. [doi:10.11607/jomi.10284. PMID: 38085741]

2. Brunello G, Rauch N, Becker K, Hakimi AR, Schwarz F, Becker J. Two-piece zirconia implants in the posterior mandible and maxilla: A cohort study with a follow-up period of 9 years. Clin Oral Implants Res 2022;33(12):1233-1244. [doi:10.1111/clr.14005]

3. Derks J, Tomasi C. Peri-implant health and disease. A systematic review of current epidemiology. J Clin Periodontol 2015;42(suppl.16):S158-S171. [doi: 10.1111/jcpe.12334]

4. Lee CT, Huang YW, Zhu L, Weltman R. Prevalences of peri-implantitis and peri-implant mucositis: systematic review and meta-analysis. J Dent 2017;62:1-12. [doi:10.1016/j.jdent.2017.04.011]

5. Abdelhay N, Prasad S, Gibson MP. Failure rates associated with guided versus non-guided dental implant placement: A systematic review and meta-analysis. BDJ Open 2021;7(1):31. [doi:10.1038/s41405-021-00086-1]

6. Buser D, Weber HP, Lang NP. Tissue integration of non-submerged implants. 1-year results of a prospective study with 100 ITI hollow-cylinder and hollow-screw implants. Clin Oral Implants Res 1990;1(1):33-40. [doi:10.1034/j.1600-0501.1990.010105.x]

7. Kohal RJ, Knauf M, Larsson B, Sahlin H, Butz F. One-piece zirconia oral implants: One-year results from a prospective cohort study. 1. Single tooth replacement. J Clin Periodontol 2012;39(6):590-597. [doi: 10.1111/j.1600-051X.2012.01876.x]

8. Greene JC, Vermillion JR. The simplified oral hygiene index. J Am Dent Assoc 1964;68:7-13. [doi: 10.14219/jada.archive.1964.0034].


Suivez-nous



La lettre d'info

Recevez la lettre d'info
Je m'inscris

Pour visualisez la lettre d'info Cliquez ici